Les Ponts
AuteurSophie Canillac
Date : Septembre 2018 (photos prises en 04/2019)
Sophie Canillac
Site officiel
Arthur Rimbaud est un enfant de Charleville. 
Depuis 2015, la ville a souhaité lui rendre hommage en créant un parcours qui permet à chacun de marcher à la découverte du poète et de sa ville natale en découvrant des fresques qui représentent les œuvres les plus populaires de l’artiste ». 

Cette fresque est signée Sophie Canillac, une artiste en décors muraux. 
Elle a choisi « Les Ponts », un poème écrit en 1873 dans un genre à la fois novateur et méconnu à cette époque-là, le poème en prose. Il fait partie du recueil des « Illuminations ». 
Le poème a été intégralement retranscrit sur une fresque où spectacle urbain des métropoles modernes devient un décor fantastique qui peut évoquer le film Metropolis de Fritz Lang. Arches, parapets et poutrelles d’acier rappellent l’architecture vertigineuse décrite dans le poème. 

« Des ciels gris de cristal. Un bizarre dessin de ponts, ceux-ci droits, ceux-là bombés, d'autres descendant ou obliquant en angles sur les premiers, et ces figures se renouvelant dans les autres circuits éclairés du canal, mais tous tellement longs et légers que les rives, chargées de dômes, s'abaissent et s'amoindrissent. Quelques-uns de ces ponts sont encore chargés de masures. D'autres soutiennent des mâts, des signaux, de frêles parapets. Des accords mineurs se croisent et filent, des cordes montent des berges. On distingue une veste rouge, peut-être d'autres costumes et des instruments de musique. Sont-ce des airs populaires, des bouts de concerts seigneuriaux, des restants d'hymnes publics ? L'eau est grise et bleue, large comme un bras de mer. - Un rayon blanc, tombant du haut du ciel, anéantit cette comédie. »