Roman de Renart
AuteurGoin
Date : Juin 2017 - (photos prises en 03/2018)
Goin
Site officiel
Cette fresque a été réalisée dans le cadre de « Grenoble Street-Art Fest » 2017. 
Le mur du gymnase Hoche avait été investi par Anthony Lister en 2016 (voir ICI). Pour l’édition 2017, c’est le mur d’en face qui a été confié à RNST (voir ICI) et Goin. 
Autant on connait bien RNST, autant Goin m’était inconnu jusque-là. C’est pourtant un habitué du festival, et il avait fait beaucoup parler de lui lors de l’édition 2016 avec sa fresque « L’Etat Matraquant la Liberté » (voir ICI), une fresque si polémique qu’elle avait disparue assez vite. 
Goin est donc un artiste engagé, qui n’hésite pas à mettre ses idées sur les murs. Pour cette édition 2017, il s’attaque au problème de l’immigration qui nous vient de la Méditerranée en posant sur cette réfugiée des symboles forts : les barbelés des frontières ou des camps de réfugiés, le gilet de sauvetage qui dégouline comme le sang de la Mort, la colombe de l’Espoir et de la Liberté. 
Une composition très forte qui force à la réflexion sans choquer pour autant.