Murs sont Portes
Auteur : Diana Kami
Date : Mai 2016 (photos prises en 05/2016)
                Paris X
Diana Kami
Site officiel
Diana Kami n’est pas à proprement parler une street-artiste, son métier en est même assez éloigné : la joaillerie ! 
Et pourtant, c’est elle qui a qui a initié l’opération du mur de la rue Alibert peu après les attentats de Novembre. Parce qu’elle habite le quartier, parce que sa fille va à l’école d’à côté, parce qu’elle n’avait pas peint depuis longtemps, parce qu’elle se devait de faire quelque chose (VOIR).  
Il faut croire que la peinture lui manquait, et que peindre sur les murs a été une expérience motivante. En mai 2016, elle se choisi un mur pour une fresque personnelle. 
Le mur se trouve à deux pas du mur de Dourone fait en avril 2016 rue Sainte-Marthe (VOIR). On peut embrasser les deux fresques du même regard. Une porte s’ouvre dans le mur qui est devenu un océan agité. Dans la porte un arbre dont les racines s’étalent sur le trottoir, la marque de fabrique de l’artiste. 
A l’origine, il y avait écrit : « Quand Jeu de Joie déplace – Loi du + Fort : murs sont PORTES ». Un texte qui me laissa un peu perplexe… Le plus curieux, c’est que quelques jours plus tard, il n’y avait plus de texte (voir dernière photo)… L’artiste a peut-être trouvé que c’était trop dur à comprendre.