Accord de Paris - Exposition organisée par la galerie Mathgoth
Auteur : Bordalo II
Date : Janvier 2019 (photos prises en 01/2019)
Bordalo II
Site officiel
« Accord de Paris » est une exposition de l’artiste Bordalo II organisée par la galerie Mathgoth début 2019 (du 28 janvier au 2 mars 2019). Cette exposition s’est déroulée au rez-de-chaussée et au sous-sol d’un local « brut » à deux pas de la galerie, avenue de France. 
Borlado II est portugais, il a ajouté le « secundo » à son nom en hommage à son grand-père, Raoul Bordalo, un aquarelliste passionné. C’est au cours des huit ans passés à la faculté des Beaux-Arts de Lisbonne qu’il découvre la sculpture, et qu’il délaisse petit à petit la peinture, sa passion d’origine. 
Bordalo II est un artiste engagé. Notre consommation excessive génère une multitude de déchets qui détruisent notre planète, c’est pourquoi il décide rapidement de réaliser ses sculptures avec ces déchets. Cette matière première bien singulière devient pour lui une sorte de manifeste universel. 
Le titre de l’exposition fait bien entendu référence à la COP21 qui, avec le temps, semble bien être un espoir déçu… 
L’exposition présente des œuvres issues de cinq séries : 
- « Big Trash Animals » constitue la partie la plus connue du travail de l’artiste. Il s’agit de représenter en grand format des animaux souvent menacés de disparition en utilisant exclusivement des matériaux bruts de récupération, et de les exposer dans la rue. Borlado II a laissé deux sculptures à proximité de la galerie (voir ICI et ICI), sans oublier celle de la rue du Chevaleret fin 2017 qui a disparue très récemment (voir ICI). 
- « World Gone Crazy » permet à l’artiste de raconter des histoires à une échelle plus petite en élargissant la palette des matériaux utilisés. Chaque tableau met en scène des animaux qui sont la personnification de l’être humain. Il inverse ainsi les rôles pour mettre en avant une critique acide de nos stéréotypes sociaux. 
- « Mixed Trash Animals » est une extension de Big Trash Animals à une échelle plus petite et destinée à ne pas aller dans la rue. La fabrication de ces sculptures se fait en atelier à l’aide d’une panoplie de machines et d’outils. La touche finale de peinture fonctionne comme une sorte de maquillage qui tente de grimer les déchets. 
- « Half Half Animals » se particularise par les contrastes de couleurs et les variétés de textures, mais surtout par la présentation de l’animal en deux parties : un côté proche du naturel, l’autre côté dans un style beaucoup plus stylisé. L’ensemble est toujours constitué par des déchets récupérés par-ci par-là. 
- « Plastic Animals » permet à l’artiste de transformer des déchets plastiques multicolores en quelque chose qui ne manque pas d’esthétisme. 

Une bien belle exposition qui nous montre toutes les facettes d’un artiste militant.