Triptyque
AuteurTaobear
Date :Mars 2019 (photos prises en 03/2019)
Taobar
Les alentours du Lavo//Matik méritent le déplacement car il n’est pas rare de faire de belles découvertes. 
En mars 2019 un grand nombre de portraits sont apparus sur les murs de l’escalier et ceux du nouveau passage qui relie Paris à Ivry-sur-Seine.  
Parmi ceux-ci, de nombreux sont signés Andrew Wallas, mais d’autres, à la facture proche, m’ont longtemps intrigués. Sans y faire trop attention on pourrait attribuer ces portraits à Andrew Wallas (beaucoup de noir et blanc, beaucoup de femmes avec souvent un maquillage très riche), mais en y regardant de plus près, ce n’est pas de l’Andrew Wallas. Le style est malgré tout assez différent, moins fin, les regards ne sont pas aussi pénétrants, et puis on trouve une signature différente : TA*BR ou TAOBR.  
Son nom « public » est en fin de compte Taobear. 
J’ai eu beaucoup de mal à trouver quelque chose sur cet artiste nouveau venu sur la scène parisienne. Une page Instagram, et rien d’autre… Et sur cette page, on retrouve bien les fresques du Lavo//Matik, mais le reste est consacré à des Volkswagen. 
Alors pourquoi cette série de portraits ici, est-ce le début d’une nouvelle passion, est-ce juste une tocade passagère ? L’avenir nous le dira peut-être, comme il pourrait nous en dévoiler un peu plus sur l’artiste qui se cache derrière. 
En attendant, ce triptyque se trouve donc sur le nouveau passage qui relie Paris à Ivry-sur-Seine, dans un recoin pas trop visible. Bien que je trouve les regards pas suffisamment expressifs, l’ensemble des portraits réalisés par Taobear dans ce secteur ne manquent pas d’intérêt. Il me semble qu’il y a du potentiel derrière tout cela. 
Voir deux autres réalisations de Taobear dans le secteur ICI et ICI.