Femmes Courage
Auteur : Belin
Date : septembre 2019 (photos prises en 09/2019)
Belin
Site officiel
Cette superbe fresque a été peinte sur une bâche d’échafaudage par Miguel Angel Belinchón Bujes, alias Belin, un artiste que j’ai découvert quelques semaines plus tôt à Evry. 
Il ne s’agit pas ici d’une toile sérigraphiée comme c’est le plus souvent le cas dans de telles circonstances, elle a été peinte par l’artiste sur place à l’aide d’une nacelle, comme on fait sur un bon vieux mur. 
A travers un seul visage, avec son style cubiste, Belin a voulu rendre un hommage à quatre grandes militantes pour les droits des femmes : Françoise Sagan, Marceline Loridan- Ivens, Françoise Giroud ou Nadia Murad
Chaque partie de visage appartient à l’une d’elle, un travail de physionomie poussé pour qui veut reconstituer le puzzle… Et comme la physionomie et moi ça fait deux, je ne garantis pas la bonne lecture… 
- L’œil gauche pourrait être celui de Marceline Loridan- Ivens (1928-2018).  
Née de parents juifs polonais, elle entre dans la résistance dans le Vaucluse avant d’être déportée par la Gestapo en juin 1944. Elle fait la connaissance de Simone Veil dans le convoi qui la mène à Auschwitz-Birkenau, et gardera une amitié indéfectible avec elle toute sa vie. Dans les années 50 elle milite quelque temps pour le parti communiste et s’engage dans des actions militantes avec des intellectuels déviationnistes avant de se tourner vers le cinéma documentaire militant. 
- La bouche gauche pourrait être celle de Françoise Sagan (1935-2004). 
Françoise Sagan est avant tout connue femme de lettres dont le succès arriva dès son premier roman écrit à l’âge de 18 ans, Bonjour Tristesse. Mais durant une bonne partie de sa vie, elle fut aussi une femme militante, en alertant sur les risques de dérives autoritaires du nouveau régime castriste, en approuvant l’insoumission des appelés en Algérie (Manifeste des 121), ou en s’engageant dans la lutte pour le droit à l’avortement (manifestes des 343 salopes).  
- L’œil droit pourrait être celui de Françoise Giroud (1916-2003). 
Françoise Giroud est une journaliste, écrivaine et femme politique française qui a marqué son époque. En tant que journaliste, elle fonde en 1953 avec Jean-Jacques Servan-Schreiber l’Express sur des positions opposées à la guerre d’Algérie et y tiendra des positions féministes. 
En tant que femme politique, bien qu’ayant soutenu la candidature de François Mitterrand, elle sera nommée secrétaire d’Etat chargée de la condition féminine sous le mandat de Valéry Giscard d’Estaing où elle lancera « cent une mesures » en faveur des femmes : mise en place de droits propres, lutte contre les discriminations, ouverture des métiers dits masculins, … 
- La bouche droite pourrait être celle de Nadia Mourad (1993- ). 
Nadia Morad est une irakienne d’origine kurde. En août 2014, durant la seconde guerre civile irakienne, son village est occupé par les djihadistes de l’Etat Islamique. Devant le refus de la grande majorité de la population de se convertir à l’Islam, l’ensemble des hommes sont exécutés par balle ou décapitation sous les yeux des femmes et des enfants. Une partie des femmes, dont Nadia Morad, sont ensuite amenées à Mossoul pour y devenir de véritables esclaves sexuels destinés aux combattants. 
Après des mois d’horreur, elle réussit à s’enfuir et à rejoindre l’Allemagne. Le récit de son calvaire secouera les consciences. En 2016 elle devient « ambassadrice de bonne volonté des Nations Unies pour la dignité des victimes du trafic d'êtres humains » et reçoit le prix Sakharov, en 2018 elle reçoit le prix Nobel de la Paix.