Karim (Project 256)
AuteurHerakut
Date : Octobre 2015 (photos prises en 11/2015)
Herakut
Site officiel
L’objectif du Project 256 est de mettre les nouvelles technologies au service des plus démunies et d’améliorer leur quotidien. 
Le concept est très intéressant : demander aux artistes qui travaillent dans la rue d’intégrer dans leurs galeries à ciel ouvert des gens qui y vivent et qui y dorment.  
A côté du portrait est également peint un code QR. Ce code QR permet de visualiser une petite vidéo de l’entretien avec le sans-abri qui nous permet de comprendre sa situation, son histoire. Mais ce code QR est également lié à un portefeuille Bitcoin personnel qui appartient au sans-abri. A partir de là, quiconque souhaite envoyer un don à ce sans-abri peut le faire. Le sans-abri recevra ce don directement sur un appareil mobile recyclé qui lui a été donné et pourra utiliser cet argent librement selon ses besoins. 
Une idée altruiste remarquable ! La seule question qu’on peut se poser est de savoir si ce n’est pas une idée un peu trop en avance sur son temps… Pour faire ce don, il faut avoir un porte-monnaie Bitcoin, pour utiliser les Bitcoins, il faut trouver un commerçant qui les accepte… Tout cela existe, mais le Bitcoin reste aujourd’hui d’une utilisation très marginale. 
 
C’est Herakut qui a inauguré le concept à Paris en octobre 2015 avec Karim, une personne de 55 ans qui vit encore tous les malheurs de sa petite enfance. 
Herakut est un duo allemand composé de Jasmin Siddiqui (Hera) et Falk Lehman (Akut). Les portraits d’Herakut nous transmettent une grande émotion grâce à l’expressivité des traits des visages qu’ils peignent. Ils sont très engagés dans les causes humanitaires et sociales y consacrant plus de la moitié de leur temps. 

Après eux, on retrouve Bom.K à Londres en octobre 2015 (voir la fiche de Project 36), puis C215 à Paris en février 2016 (voir la page du site). 
La fiche "Karim" de Project 256