Codex Urbanus
Site officiel
France
Codex Urbanus habite Montmartre. La butte est son terrain de jeu préféré. 
Codex Urbanus était au départ le nom d’un projet, le projet de constituer un codex sur les murs de sa ville, un codex de pierre représentant un bestiaire sorti tout droit de son imaginaire. Très rapidement le nom du projet devient le nom de l’artiste.
Codex Urbanus
Paris I
Mars 2017
Ixodes Caudæ (fig 271)
Codex Urbanus
Paris I
Mars 2017
Stegostoma Zalophus (fig 27)
Codex Urbanus
Paris IV
Mars 2017
Carabus Draco (fig 305)
Codex Urbanus
Paris XVIII
Mars 2017
Tenebrio Bison (fig 44)
Codex Urbanus
Paris XVIII
Février 2017
Chelonoidis Hemilepistus
(fig 283)
Codex Urbanus
Paris XVIII
Janvier 2017
Evarcha Lavae (fig 318)
Codex Urbanus
Paris XVIII
Janvier 2017
Moloch Natantis (fig 241)
Codex Urbanus
Paris XVIII
Janvier 2017
Chaetodon Caiman (fig 316)
Codex Urbanus
Paris XX
Décembre 2016 et 2015
Hyeronymus Bosch et
Delirum Tremens
Codex Urbanus
Paris III
Octobre 2016
Giraffa Coenobita (fig 254)
Codex Urbanus
Paris III
Octobre 2016
Uca Decemlineata (fig 311)
Codex Urbanus
Paris IV
Octobre 2016
Dermochelys Splendens (fig 184)
Le bestiaire de Codex Urbanus est fait de chimères, de croisements d’animaux existants ou ayant existés, qui font aussi bien écho au passé qu’au futur. Le Codex est éphémère, car l’artiste travaille sans autorisation. Il se classe lui-même comme un « vandale », mais un vandale plein de respect. Il n’utilise que des murs gris et moches, des murs qui ne réclament qu’un peu de fantaisie pour agrémenter le regard du passant.
Codex Urbanus
Paris I
Juillet 2016
Stegosaurus Maris (fig 308)
Dans ce contexte, Codex Urbanus travaille vite et quasi exclusivement de nuit. Il travaille sans préparation, l’inspiration lui vient sur place. Il a commencé à travailler sur des carreaux de faïence qu’il collait sur les murs, mais les carreaux disparaissaient très vite, en emmenant souvent un morceau de mur. Il est donc rapidement passé à la peinture directe sur le mur, en utilisant le plus souvent des marqueurs de type Posca.
Codex Urbanus
Paris XI
Avril 2016
Froufrous et Tentacules
Bien qu’il ait probablement posé près de deux cents animaux sur les murs de Montmartre, il est difficile d’en trouver plus de cinq ou dix à un instant t ; les services municipaux sont efficaces… Montmartre est bien son lieu principal de création, mais il sait aller dans d’autres quartiers parisiens (le Marais, les Halles, Ménilmontant, …), dans d’autres villes aussi. Son ambition est que son Codex devienne mondial !
Codex Urbanus
Paris III
Mai 2015
La Caverne
Codex Urbanus
Paris III
2015
L'Arbre
Codex Urbanus
Aubervilliers (93)
Mai 2014
In Situ Art Festival 2014
Codex Urbanus
Aulnay-sous-Bois (93)
Mai 2014
Les Quatre Eléments
Actualité
Pas d'actualité