Keith Haring Tower
Auteur :  Keith Haring
Date : mai 1987 - rénovée sept 2017 (photos prises en 04/2011 et 07/2020)
Les œuvres de rue de Keith Haring encore visibles en 2020 à travers le monde sont très rares. 
A ma connaissance, il en existe encore six de grand format, et Paris peut s’enorgueillir d’en posséder une, et pas des moindres... 
L’histoire de la « Keith Haring Tower » de l’hôpital Necker commence en 1986. Keith Haring ne sait pas encore qu’il est contaminé par le virus du Sida, mais il s’intéresse déjà à la souffrance des enfants qui sont malades. Il souhaite créer une œuvre à Paris, une ville qu’il aime bien, et l'hôpital Necker-Enfants malades semble le lieu rêvé pour accueillir le message qu’il veut délivrer. 
L’hôpital accepte le projet bénévole de Keith Haring, et c’est au début de 1987 qu’il investit le mur extérieur de l'escalier de secours du bâtiment de chirurgie pédiatrique. Il y travaillera les 28 et 29 avril et il finira le 5 mai pour une inauguration le lendemain. 
Sur une hauteur de 27m et une largeur de 13m, il reprend son personnage emblématique de l’homme levant les bras au ciel. Cette œuvre monumentale, véritable symbole de vie, de joie et d’espoir est destinée aux jeunes patients, à leurs parents et au personnel hospitalier. Elle est conçue par l’artiste pour « divertir les enfants malades (…) maintenant et dans le futur ». (voir cette version en avril 2011 avec les six dernières photos) 
Malheureusement, après quelques années de présence, la fresque est en danger ; d’abord par la détérioration du support et de la peinture, mais encore plus par un projet de réaménagement de l’hôpital. Le bâtiment et son escalier doivent disparaitre pour être remplacés par un autre bâtiment qui sera construit un peu plus loin. 
Une vaste opération de soutien pour la sauvegarde et la restauration de l’œuvre de Keith Haring est alors lancée. Entre 2011 et 2014, l’hôpital Necker, la Fondation Keith Haring et le galeriste parisien Jérôme de Noirmont se sont employés à réunir les fonds nécessaires auprès de mécènes et donateurs pour assurer les travaux. 
Les fonds nécessaires sont trouvés, la tour-escalier est consolidée, puis le bâtiment support détruit, et la fresque restaurée. S’ensuit l’aménagement d’un vaste jardin vallonné de 9 000 m² en récupérant le terrain laissé vacant par l’ancien bâtiment. 
Rebaptisée « Tower », cette tour de Keith Haring, œuvre unique au monde, prend aujourd’hui toute sa place et s’érige comme un totem au cœur du nouveau jardin de l’hôpital Necker-Enfants malades. 
Une bien belle histoire !